Bouche

Les vieux sages de l'Antiquité, suivant les conseils d'Hippocrate, leur médecin, recommandaient de "tenir bouche close". Mais il est parfois nécessaire de l'ouvrir... Le corps humain se compose de plusieurs appareils complexes : respiratoire, digestif, circulatoire, etc. Une partie de l'appareil digestif, la cavité buccale, est visible à l'œil nu. Il suffit, en effet, d'ouvrir toute grande la bouche devant une glace pour la voir entièrement.

Rétracter -

Sommaire
  1. L'anatomie de la bouche
    1. Le "vestibule" de la bouche
    2. Les arcades dentaires
    3. La langue
    4. Le palais
    5. La luette
    6. Le voile du palais
    7. Les glandes salivaires
    8. Les muscles de la cavité buccale
  2. Comment se produit la déglutition ?

L'anatomie de la bouche

Visuel de l'anatomie de la bouche

Le "vestibule" de la bouche

Le mot dérive du latin vestibulum, qui signifie "entrée".

Avant la cavité buccale proprement dite il y a une sorte d'entrée, le "vestibule" de la bouche, qui est l'espace compris entre les dents, les joues et les lèvres. Sa fonction consiste essentiellement à ramener derrière les dents les aliments qui se trouvent en avant des arcades dentaires pendant la mastication.

Le vestibule de la bouche communique avec l'extérieur par la commissure des lèvres.

Les arcades dentaires

Derrière le vestibule de la bouche apparaissent, les deux arcades dentaires, en haut et en bas.

Elles se composent des dents : 16 sont insérées dans l'os maxillaire (arcade supérieure), et 16 autres sont fixées dans l'os mandibulaire (arcade inférieure). La dentition est complète vers l'âge de vingt ou trente ans, encore que les dernières molaires, ou dents de sagesse, manquent dans le tiers des cas environ. Les dents sont revêtues à leur base d'une muqueuse appelée gencive.

La langue

L'organe principal de la bouche est la langue. Celle-ci a non seulement une sensibilité gustative très aiguë, due à la présence de ses très nombreuses papilles, mais elle sert aussi à la déglutition et à la parole.

Le palais

Le palais est circonscrit par l'arcade dentaire supérieure. Il comprend deux parties : le "palais dur" ou voûte palatine (pourvu d'une charpente osseuse) situé en avant, et le "palais mou" ou voile du palais (composé uniquement d'une membrane fibreuse et musculaire).

Le palais est parcouru, au centre, d'une mince proéminence, nommée raphé palatin. La muqueuse du palais présente, dans sa partie antérieure (c'est-à-dire celle qui est près de l'arcade dentaire), de petites protubérances appelées plis palatins.

La luette

Un prolongement conique est suspendu au centre du voile du palais : la luette. C'est un appendice charnu, mobile et contractile, en forme de grain de raisin.

Le voile du palais

La membrane, en partie musculaire, qui constitue le voile du palais est rattachée en bas à la langue et au pharynx par des arcs musculeux : les piliers antérieurs et postérieurs du voile qui encadrent les amygdales.

Les glandes salivaires

Les glandes salivaires sont très nombreuses dans la cavité buccale (certaines sont très petites).

Six d'entre elles sont particulièrement grosses : ce sont les deux parotides, les deux sous-maxillaires et les deux sublinguales. Les parotides — les plus volumineuses — sont situées dans la loge parotidienne, plus précisément entre l'oreille et la mandibule ; elles pèsent chacune 25 ou 30 grammes. Les sous-maxillaires, au contraire, pèsent de 7 à 8 grammes, et les sublinguales 3 grammes à peine.

Les glandes salivaires sécrètent continuellement de la salive, mais la sécrétion augmente en présence des aliments.

La salive a des fonctions très importantes : elle entretient la propreté de la cavité buccale, assure aux lèvres et à la langue une humidité constante, ramollit les aliments à digérer pour leur permettre de glisser, et commence la digestion de l'amidon. Enfin, et c'est là un rôle capital, elle avertit lorsque le corps humain a besoin d'eau. Dans ce cas, en effet, la sécrétion de salive diminue ; la bouche alors se dessèche et nous souffrons de la soif.

Les muscles de la cavité buccale

Presque toutes les parties de la cavité buccale sont douées de mouvements, transmis par des muscles spéciaux (muscles des joues, des lèvres, de la langue, du voile du palais, de la luette).

Comment se produit la déglutition ?

Le voile du palais remplit une fonction très importante au cours de la déglutition.

Lorsque les aliments ont été broyés par les dents et imprégnés de salive, ils sont poussés par la langue vers le pharynx. Le voile du palais se déplace alors pour fermer la communication entre le nez et le pharynx, afin d'empêcher les aliments de remonter dans la cavité nasale.

L'épiglotte, opercule cartilagineux situé à la partie supérieure du larynx, ferme celui-ci, rendant ainsi impossible la descente du bol alimentaire dans la trachée.

Navigation
Accueil

Encyclopédie

Contribuer

Boîte à outils

Dictionnaire

Chercher un mot :

Conjugueur

Conjuguer un verbe :