Drapeau olympique

Le drapeau olympique est représenté par 5 anneaux entrelacés de différentes couleurs représentant les 5 continents, disposé au centre d’un fond blanc. Ces cinq anneaux représentent donc les cinq continents unis par l'olympisme. Les six couleurs (en comptant le blanc en arrière-plan) représentent toutes les nations, car au moins l'une de ces couleurs était présente dans le drapeau de chaque pays, dû moins à l'époque de sa création en 1896. L'interprétation la plus courante associe un continent à chaque couleur des anneaux. Le vert représenterait le continent européen, le jaune représenterait l'Asie, le noir représenterait le continent africain, le rouge figure pour l'Amérique et le bleu est pour l'Océanie. Cependant le musée olympique indique qu'il est faux de croire en cette interprétation.

Celui-ci est normalisé, car il doit mesurer 2,06 mètres de long sur 60 cm de large. Ces 5 anneaux entrelacés représentent l’union de ces 5 continents, soit la réunion des athlètes du monde entier pendant quelques jours dans une ville hôte.

La représentation actuelle du drapeau a été décidée par le baron Pierre de Coubertin qu’il a présenté en 1914 lors du Congrès de Paris, puis présenté à la Sorbonne à Paris cette même année, à l’occasion du 20ème anniversaire des jeux olympiques.

Signification des couleurs en fonction des continents

Couleur Continent
Bleu Europe
Noir Afrique
Vert Océanie
Jaune Asie
Rouge Amérique

Il a fallu attendre 1920 pour le voir flotter dans un stade lors des Jeux olympiques à Anvers.

À ce moment, il portait la citation suivante : Citius, Altius, Fortius qui signifie "Plus vite, plus haut, plus fort". Cette inscription a été supprimée par la suite, mais la phrase est devenue la devise des Jeux olympiques.

Qu’arrive t’il au drapeau lorsque les jeux sont terminés ? Il est remis au maire de la future ville par le maire de la ville dans laquelle les jeux viennent de se terminer, à la clôture.

Les Jeux olympiques ont également un hymne, dont vous trouverez le texte ci-dessous. Elle a été écrite par Spirou Samara en 1896, puis adopté officiellement en 1957. De même, lors de la cérémonie d'ouverture, un athlète du pays hôte prète le Serment Olympique au nom de tous les participants. Ce serment est le suivant :

”Au nom de tous les concurrents, je promets que nous prendrons part à ces Jeux Olympiques, en respectant et en suivant les règles qui les régissent, dans un esprit de sportivité, pour la gloire du sport et l’honneur de nos équipes.”

Hymne des Jeux olympiques

”Esprit antique et éternel, créateur auguste de la beauté, de la grandeur et de la vérité Descends ici, parais, brille comme l'éclair, Dans la gloire de la terre et de ton ciel.

Dans la course et la lutte et le poids Des nobles jeux éclaire l'élan, Prépare la couronne faite de la branche immortelle, Et donne au corps la force de l'acier et la dignité.

Les campagnes, les monts, les mers brillent autour de toi, Comme un grand temple fait de pourpre et de blancheur, Et dans le temple ici accourent tous les peuples Pour se prosterner devant toi, Esprit antique et éternel.”

Navigation
Accueil

Encyclopédie

Contribuer

Boîte à outils

Dictionnaire

Chercher un mot :

Conjugueur

Conjuguer un verbe :