Hippopotamidae

Les hippopotames (Hippopotamidae) forment une famille qui regroupe plusieurs espèces de cétartiodactyles et de Ruminantia. Beaucoup de ces espèces sont maintenant disparues mais il y en a encore deux vivantes.

La plus connue est l’hippopotame amphibie et l’hippopotame nain. Ils ont plus ou moins la même espérance de vie, c'est-à-dire une quarantaine d’années.

Les hippopotames sont des animaux aquatiques qui sont très massifs.

Hippopotame vient du mot grec « hippos » qui veut dire cheval et « potamos » est traduit par « fleuve ». Ces mots font référence au mode de vie des hippopotames : une vie amphibie.

Rétracter -

Sommaire
  1. Morphologie
    1. Anatomie
  2. Vie aquatique
  3. Vie sociale
  4. Milieu de vie
  5. Bébés de l'hippopotame
  6. Alimentation
  7. Habitat
  8. L’hippopotame nain
    1. Description de l’hippopotame nain
    2. Comportement
    3. Reproduction
  9. Extinction de l’hippopotame
  10. Divers
  11. Citations
  12. Mythes autour de l’hippopotame
  13. Liens externes

Morphologie

La plupart des hippopotames ont une morphologie semblable. Ils sont très massifs, leur corps est comme la forme d’un tonneau et leurs pattes forment des sortes de piliers.

Les hippopotames possèdent une grosse tête, une bouche très large qui peut s’ouvrir avec un angle assez important. A l’intérieur, des canines qui peuvent mesurer jusqu’à soixante centimètres chez les hippopotames amphibie mâles. En haut de la tête sont placés les yeux et de petites oreilles. Les narines se referment par contraction lorsqu’ils plongent sous l’eau et leurs conduits auditifs se bouchent aussi. C’est grâce à ce système ingénieux que les hippopotames évitent l’entrée de l’eau dans leurs poumons lorsqu’ils sont entrain de marcher sous l’eau.

Les hippopotames ne possèdent pas de régulateur de température, donc pas de glandes sudoripares. La peau de l’hippopotame est glabre et secrète une substance généralement rougeâtre afin de se protéger du soleil.

Les hippopotames sont des herbivores.

Il y a donc deux espèces qui peuvent facilement se différencier grâce notamment par la forme des oreilles, des arcades sourcilières. Celles-ci sont plus prononcées chez l’hippopotame amphibie.

L’hippopotame commun mesure un mètre cinquante au garrot et trois mètres cinquante environ de long pour un poids de 1,4 à 3,2 tonne. Tandis que l’hippopotame nain ne fait qu’un mètre au garrot pour un mètre cinquante à un mètre soixante dix de long. Son poids est de cent soixante dix kilogrammes à deux cent soixante quinze.

La morphologie des pattes de ces deux hippopotames est aussi différente. Pour l’espèce naine, les doigts sont plus longs car cette espèce est plus habituée à faire de la marche

Anatomie

La protection de la peau de l’hippopotame est très importante surtout contre le soleil. Alors la peau secrète une substance rougeâtre qui sert de protection solaire naturelle. Cette substance est nommée « sueur de sang » mais bien entendu, ce n’est ni de la sueur et encore moins du sang. Au départ, cette substance est incolore puis au bout de quelques minutes, elle va devenir orangé-rouge puis à la fin marron.

Il y a deux pigments et acides qui ont été identifié au niveau des sécrétions. Un pigment rouge qui est en fait de l’acide hipposudorique et pour le pigment orangé c’est de l’acide norhipposudorique.

La découverte de ce pigment rouge laisse croire que la sécrétion qu’il produit donne un effet antibiotique. Tous les hippopotames du monde sécrètent cette substance ce qui revient à dire qu’elle n’est pas la source de leur alimentation.

Vie aquatique

L'hippopotame est un mammifère herbivore qui est semi-aquatique. Il vit généralement en Afrique. Son poids peut aller jusqu’à quatre tonnes et il est la dernière espèce vivante de la famille des Hippopotamidae.

L’hippopotame amphibie passe ses journées avec un groupe d’une vingtaine d’individus. Ils se groupent dans les eaux boueuses et douces. L’hippopotame aime être à l’abri de la chaleur cela est du à son manque de glandes qui permettent la transpiration. Pour se protéger, il plonge donc dans l’eau et peut rester immergé jusqu’à dix minutes, en ayant au préalable fermé ses naseaux.

L’hippopotame est très agile une fois qu’il se retrouve dans l’eau malgré sa masse importante. Il flotte.

Pour se nourrir, il attendra la nuit pour aller sur la terre ferme mais il mange durant la journée aussi. Il ingère de la végétation et peut avaler jusqu’à cinquante kilogrammes par jour.

Malgré son air gentil, cet animal est l’un des plus dangereux pour beaucoup d’animaux mais aussi pour l’homme. Même les crocodiles du Nils craignent les hippopotames. Ces incisives mesurent soixante centimètres de long ce qui impressionnent forcément les proies et l’hippopotame peut charger à une vitesse de trente kilomètres heure au maximum. Sa grande mâchoire peut s’ouvrir à cent cinquante degrés.

Les hippopotames mâles ont un territoire qu’ils délimitent en projetant leurs excréments à plusieurs mètres grâce à un mouvement circulaire de leurs queues qui est en forme de pinceau. Cette espèce est l’une des plus lourdes des mammifères terrestre après, bien sûr, les rhinocéros et les éléphants.

Vie sociale

Les hippopotames vivent généralement en groupe qui peut compter jusqu’à quarante têtes. La durée de vie de ces animaux est de quarante à cinquante ans. Les femelles hippopotames atteignent la maturité sexuelle à l’âge de cinq ou six ans. La gestation durera huit mois.

Les hippopotames mesurent 3.5 mètres de longs pour un poids de mille cinq cent kilogrammes à trois mille deux cent. Pour se faire une légère idée, ils ont le même gabarit qu’un rhinocéros blanc.

Les hippopotames mâles continuent à grandir durant toute leur vie tandis que les femelles auront leur poids final vers l’âge de vingt cinq ans. Les femelles sont plus petites que leurs compagnons. Elles ont un poids qui n’excède pas les mille cinq cent kilogrammes

Leur poids ne les empêche pas de se déplacer rapidement une fois sur la terre ferme. Par exemple, un hippopotame peut courir bien plus vite qu’un homme malgré la masse qu’il doit supporter. L’hippopotame peut courir de façon constante sur plusieurs centaines de mètres.

Une des caractéristiques importante, c’est que les yeux, les narines et les oreilles de l’hippopotame sont placés de manière à pouvoir émerger à la surface de l’eau. Cette caractéristique permet à l’hippopotame de rester immergé durant une grande partie de la journée dans les eaux de fleuves tropicaux. Ainsi il se prémunit contre les coups de soleil et il peut rester au frais.

Milieu de vie

Les hippopotames sont très territoriaux. Le mâle marque toujours son territoire car il compte bien garder son harem de femelles. Il les défend contre les autres mâles.

Lorsqu’un hippopotame vient en défier un autre, il fait de grands bâillements plutôt menaçants. Ils montrent leurs canines qui mesurent soixante centimètres et utilisent leur tête comme un bélier.

Généralement, l’hippopotame n’attaque pas les hommes mais il défendra toujours son territoire contre eux, ainsi que son habitat car souvent il est envahit par des touristes ou encore des fermiers. L’hippopotame est parmi l’un des animaux les plus dangereux en Afrique.

Les hippopotames vivent la plupart du temps dans les eaux peu profondes. Lorsqu’on les regarde, on a l’impression qu’ils flottent mais en fait ils sont debout ou encore allongés sur le fond.

Pour se nourrir, les hippopotames préfèrent rejoindre la terre ferme et ce, durant la nuit. Ils vont manger plus de cinquante kilogrammes de végétation par jour. Quelques fois, mais c’est plus rare, certains observateurs ont constaté que l’hippopotame mangerait de la viande qu’il aurait trouvée dans les ordures non loin de leur habitat. Mais l’animal reste tout de même un végétarien.

Les hippopotames devenus adultes ne flottent pas dans l’eau. Lorsqu’ils sont en eaux profondes, ils vont se propulser grâce à des sauts en se poussant sur le fond. Ils arrivent à se déplacer à environ huit kilomètres heures dans l’eau. Les plus jeunes hippopotames aiment nager et se propulsent grâce à leurs jambes arrière en donnant des coups de pied.

Les hippopotames adultes doivent remonter à la surface toutes les trois à cinq minutes afin de respirer. Ce processus est automatique ce qui facilite les choses car même un hippopotame qui dort, remontera à la surface et respirera sans se réveiller.

Bébés de l'hippopotame

Tous les bébés hippopotames naissent sous l’eau et ils doivent remonter à la surface pour pouvoir prendre leur première bouffée d’air. Généralement, les bébés pèsent entre vingt sept kilogrammes et cinquante.

Ils restent sur le dos de leur mère lorsque l’eau est trop profonde pour eux mais ils doivent s’immerger pour aller se nourrir et téter. Les jeunes hippopotames remontent à la surface de l’eau pour respirer toutes les deux à trois minutes.

Alimentation

En journée, l’hippopotame va manger de l’herbe, des graminées qui seront à proximité des berges. A la nuit tombée, il va s’éloigner des cours d’eau pour rejoindre des pâturages. Il prendra un chemin précis pour s’y rendre et il pourra faire jusqu’à dix kilomètres.

Pour manger, il ne se sert pas de ses dents mais il fera sa cueillette avec ses lèvres. L’hippopotame, en général, peut être amené dans sa quête de nourriture, à pénétrer dans des plantations. Malheureusement pour les hommes, l’hippopotame y fera d’immenses dégâts.

L’hippopotame va consommer environ quarante kilogrammes de végétaux par jour. Si l’herbe vient à manquer, il va alors manger sans trop de soucis de la viande. Mais l’hippopotame reste un herbivore et seulement un « charognards » dans les situations extrêmes.

Habitat

L’hippopotame était très répandu durant la dernière période glacière en Europe et en Afrique du Nord. L’animal peut très bien vivre dans des climats froids à une condition que l’eau ne gèle pas en période hivernale.

Il vivait aussi en Egypte mais depuis il n’y a plus d’hippopotame dans ce pays-là. Il était courant de le voir nager dans le Nil au cours de cette période historique. Sur l’île de Malte, des ossements d’hippopotames ont été trouvé. Ces ossements datent de 180 000 ans.

De nos jours, les hippopotames existent toujours dans les pays suivants : Ouganda, Soudan, Congo, Ethiopie, Gambie, dans le Sud de l’Afrique, en Zambie. Une population d’hippopotame vit en Tanzanie et au Mozambique.

L’hippopotame nain

L’hippopotame nain (Hexaprotodon liberiensis) est originaire des forêts et des marécages d’Afrique. Contrairement à l’hippopotame amphibie, ce mammifère est très discret, nocturne mais aussi solitaire.

L’hippopotame nain a un poids de deux cent soixante quinze kilogrammes. Il est l’une des dernières espèces encore vivante de la famille des Hippopotamidae.

L’hippopotame nain est plutôt terrestre mais il est tout de même comme son collègue, semi-aquatique. L’hippopotame nain préfère se reposer au bord de l’eau car il doit garder sa peau hydratée ainsi qu’une température basse pour son corps.

L’hippopotame nain est herbivore, il se nourrit de toutes sortes de plantes à larges feuilles, de fougères ou de fruits.

Description de l’hippopotame nain

Ils ont plus ou moins la même morphologie que les hippopotames communs. Ils possèdent quatre pattes courtes avec quatre doigts à chaque pied. Par contre, cet hippopotame ne mesure que la moitié de son grand cousin l’hippopotame amphibie.

Les hippopotames nains qui sont adultes ne mesurent que soixante quinze à quatre-vingts trois centimètres. Ils font 150 à 177 centimètres de longs et pèsent entre 180 et 275 kilogrammes. Ils ont une espérance de vie plus longue en captivité, cela varie de trente à cinquante cinq ans. Dans la nature, il est peu probable qu’ils puissent vivre aussi longtemps.

La peau de l’hippopotame nain est de couleur vert-brun ou noire et elle devient grise sur la partie inférieure de son corps. Sa peau est très semblable à celle de l’hippopotame amphibie

L’hippopotame nain secrète la même substance que les autres hippopotames. Cette sécrétion lui donne une teinte toute rosée. Elle lui sert, comme aux autres congénères, d’écran solaire. La peau des hippopotames sortit de l’eau, va sécher très rapidement et s’ils restaient en-dehors de l’eau, leur peau se fissurerait. C’est pour cela que les hippopotames passent leur journée dans l’eau du fleuve.

Le squelette de l’hippopotame nain, par rapport à l’amphibie, est plus mince et plus gracile. Les hippopotames communs ont leur colonne vertébrale parallèle au sol tandis que l’hippopotame nain aura sa colonne plus basse vers l’avant. Cette différence permet à l’hippopotame nain de passer aisément au travers de la végétation dense de la forêt.

Les hippopotames nains sont différents au niveau des jambes et du cou qui sont plus longs mais aussi leur tête est plus petite, leur narine et leur orbites sont moins proéminentes. Cette adaptation est due au fait que les hippopotames nains passent nettement moins de temps dans l’eau que leur cousin amphibie.

Les pieds des hippopotames nains sont plus étroits mais ils ont des orteils plus écartés pour pouvoir marcher très facilement dans les forêts qu’ils visitent.

Comportement

Son comportement n’a rien à voir avec celui de l’hippopotame amphibie. Les hippopotames nains aiment vivre seuls ou en tout petit groupe. Généralement, ils vivent en couple avec leur petit.

En cas de rencontre avec d’autres congénères, ils ont tendance à s’ignorer plutôt que de devoir s’affronter. Les hippopotames nains passent la plus grande partie de leur journée à se cacher dans les cours d’eau. Ils peuvent rester plusieurs jours dans un même endroit, sans changer d’emplacement. Sur les berges des cours d’eau, les hippopotames utilisent des tanières ou des terriers qui se seront formés.

Reproduction

Il est difficile de savoir comment se passe la reproduction de l’hippopotame nain dans la nature. Difficile de savoir combien de temps le couple reste ensemble.

Dans les zoos, en captivité, l’accouplement peut avoir lieu aussi bien sur terre que dans l’eau. Cette accouplement se fera de une à quatre fois durant une saison. La période de gestation variera entre 190 et 210 jours. Il est très rare d’avoir plusieurs jeunes. Généralement la femelle n’aura qu’un petit lors d’une portée.

Les hippopotames communs s’accouplent dans l’eau et y donne naissance aussi tandis que les hippopotames nains le font sur terre et dans l’eau. Les petits savent déjà nager immédiatement après leur naissance.

À la naissance, les petits hippopotames pèsent entre 4,5 et 6, 2 kilogrammes. Les jeunes mâles étant plus gros d’environ 0,25 kilogrammes que les femelles. Les petits seront totalement sevrés entre le sixième et le huitième mois. Mais avant cette période, ils ne sortiront pas de l’eau pour suivre leur mère qui cherche de la nourriture. Ils se cacheront dans l’eau. La femelle hippopotame ira trois fois par jour dans l’endroit où sont cachés ses petits pour les faire téter.

Extinction de l’hippopotame

L’hippopotame est sur une liste nommé « liste Rouge » qui est établie par la CITES. La Cites est la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

Divers

Citations

« Je l’adorais parce qu’il ressemblait à une grosse bête ; je me le figurais simplement comme un hippopotame ; et le tableau me ravissait à cause de sa candeur et sa justesse ; car, sans amis avec une mauvaise influence, il avait dû tout attendre des climats néfastes, et en revenait soit des Indes ou de Sumatra, ou d’ailleurs. » Arthur Cravan, Oscar Wilde est vivant ! 1913

Mythes autour de l’hippopotame

Taouret, déesse hippopotame de la mythologie égyptienne

L’hippopotame a vécu en Egypte et donc sur le Nil. L’animal prête son visage à Taouret. C’est la déesse hippopotame de la mythologie égyptienne. Taouret signie la grande. Elle possède le corps de l’hippopotame, se dresse sur ses pattes de lion et ses pattes avant sont de forme humaines. Taouret est la déesse protectrice de l’accouchement.

L’hippopotame donne aussi son visage au monstre Béhémoth des Hébreux. L’hippopotame est craint pour son agressivité.

Dans l’Egypte antique, Seth et Horus se muent en hippopotames. Ils se livrent alors une compétition d’apnée.

Liens externes

Vidéo d’hippopotame :

http://guillaumegauthier.ca/animaux/animaux/video/hippopotame.wmv.

Source encyclopédie Encarta 2005.

Navigation
Accueil

Encyclopédie

Contribuer

Boîte à outils

Dictionnaire

Chercher un mot :

Conjugueur

Conjuguer un verbe :