Liste des gammes et modes

En musique, une gamme est un ensemble déterminé de notes s'étendant sur une octave, et pouvant être utilisées dans le cadre d'une œuvre. Une gamme se définit également par la succession des intervalles qui subdivisent une octave. Une gamme « classique » comporte sept notes : do (ou ut), ré, mi, fa, sol, la, si.

Gammes de la musique occidentale

* Dans la musique tonale occidentale, on définit généralement la gamme comme la « succession ordonnée des différents degrés d'une tonalité ». Ces degrés sont associés à un mode (le mode concerne l'étendue exacte des intervalles) et sont présentés, de manière ascendante ou descendante, depuis la tonique (degré principal de la tonalité) jusqu'à sa première répétition, c'est-à-dire, jusqu'à l'octave de cette tonique.* Une autre définition (moins pratique, mais correspondant mieux à la réalité) considère que la gamme est la « succession ordonnée (de manière croissante, ou décroissante) des différents intervalles entre la tonique et chacun des autres degrés ». Selon cette deuxième définition, chaque degré d'une gamme (et de la tonalité qui lui est associée) se définit, non pas par rapport à l'intervalle qui sépare ce degré du degré voisin, mais « par rapport à l'intervalle qui sépare ce degré de la tonique ».* En d'autres termes, s'il est plus pratique de nommer les notes d'une gamme donnée de manière mélodique, il ne faut jamais perdre de vue que (par exemple) la série « do ; ré ; mi ; fa ; sol ; la ; si ; do » correspond en réalité à « do - do ; do - ré ; do - mi ; do - fa ; do - sol ; do - la ; do - si ; do - do ».

Recensement exhaustif

On trouve dans la littérature de nombreux termes pour qualifier les gammes musicales. Ces qualificatifs ne sont pas toujours expliqués, ce qui peut donner un caractère confus voire hermétique à la théorie. Le néophyte peut s'en trouver découragé à l'avance.Voici la plupart des termes que l'on peut trouver. Les gammes les plus utilisées dans la musique occidentale sont la gamme majeure et la gamme mineure tempérées. La difficulté de moduler ou de transposer sur des instruments conçus suivant un tempérament inégal fait que les gammes non-tempérées ne peuvent être utilisées que sur des instruments sans hauteurs fixes comme le violon, ou sur certains instruments traditionnels non transpositeurs.

Gamme tempérée (ou gamme chromatique)

La gamme tempérée est la gamme usuellement utilisée de nos jours, dans laquelle l'octave est divisée en douze intervalles (demi-tons) égaux.Elle comprend les notes suivantes :Do - do# ou réb- ré - ré# ou mib - mi - fa - fa# ou solb - sol - sol# ou lab - la - la# ou sib - si.

Chromatisme ascendant

Do - do# - ré - ré# - mi - fa - fa# - sol - sol# - la - la# - si.

Chromatisme descendant

si - sib - la - lab - sol - solb - fa - mi - mib - re - reb - do

Gamme majeure

Ensemble de sept notes de la gamme tempérée, séparées par des intervalles dans l'ordre suivant : 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton.Une gamme majeure peut partir de n'importe quelle note de la gamme tempérée.La gamme de do majeur correspond, sur un piano, aux touches blanches jouées à partir de do.Do - ré - mi - fa - sol - la - si - do.

Gamme mineure

Une gamme mineure naturelle comporte les mêmes notes que sa gamme majeure relative. Seule la tonique de départ (placée 1,5 tons en dessous) est différente. Par exemple : C majeure = do ré mi fa sol la si do A mineure = la si do ré mi fa sol la Evidement la répartition des intervalles se trouve décalée.La gamme mineure naturelle n'a pas beaucoup d'intérêt en soi, d'où la création de la gamme mineure harmonique. C'est une gamme mineure naturelle à laquelle on ajoute une sensible, c'est à dire un septième degré placé 0,5 ton sous l'octave de la tonique. Par exemple : C majeure = do ré mi fa sol la si do A mineure harmonique = la si do ré mi fa sol# la

Gamme mineure harmonique

Ensemble de sept notes de la gamme tempérée, séparées par des intervalles dans l'ordre suivant : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton et demi - 1/2 ton.Une gamme mineure peut partir de n'importe quelle note de la gamme tempérée.La gamme de la mineur correspond, sur un piano, aux touches blanches jouées à partir de la sauf le sol remplacé par sol# (touche noire entre sol et la) que l'on appelle note sensible.La - si - do - ré - mi - fa - sol# - la.

Gamme mineure mélodique

Cette gamme comporte deux formes : ascendante et descendante ; elle permet d'éviter l'intervalle mélodique de seconde augmentée, intervalle « interdit » en musique occidentale mais courant en musique orientale.* Forme ascendante :Ensemble de sept notes de la gamme tempérée, séparées par des intervalles dans l'ordre suivant : 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton. Soit en la mineur :La - si - do - ré - mi - fa# - sol# - la.* Forme descendante :Ensemble de sept notes de la gamme tempérée, séparées par des intervalles dans l'ordre suivant (en descendant) : 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton - 1 ton - 1/2 ton - 1 ton. Soit en la mineur :La - sol - fa - mi - ré - do - si - la.

Gamme heptatonique

Gamme dans laquelle l'octave est divisée en sept notes principales. La musique occidentale est basée sur les gammes heptatoniques (Do - ré - mi - fa - sol - la - si).

Gamme diatonique

La gamme diatonique est un ensemble des notes principales de la gamme heptatonique : Do - ré - mi - fa - sol - la - si. Ce terme équivaut à gamme heptatonique.

Gamme chromatique

La gamme chromatique est un ensemble de douze notes comprenant les sept notes principales de la gamme diatonique et les cinq notes intermédiaires définissant douze intervalles rigoureusement ou sensiblement égaux dans une octave.

Gamme de Pythagore

La gamme de Pythagore (ou gamme pythagoricienne) est une gamme chromatique dont les douze intervalles sont définis par le « cycle des quintes ».

Gamme naturelle

Une gamme naturelle est une gamme chromatique dont les douze intervalles sont définis par le choix de certains harmoniques de la note fondamentale. Ce choix peut varier, mais dans la pratique, la gamme de Zarlino est souvent considérée comme la gamme naturelle par excellence.

Gamme de Zarlino (zarlinienne)

La gamme de Zarlino (ou gamme zarlinienne) est une gamme naturelle particulière, qui privilégie les harmoniques dont la fréquence relative par rapport à la note fondamentale est un nombre fractionnaire ne contenant que des puissances de 2, 3 et 5 au numérateur comme au dénominateur.

Gamme logarithmique

Synonyme de gamme tempérée.

Gamme des physiciens

Synonyme de gamme naturelle.

Gamme des violonistes

Synonyme de gamme pythagoricienne.

Gamme par tons

La gamme tempérée comporte 12 demi-tons, par conséquent la gamme par tons divise l'octave en 6 tons (à partir de do : do - ré - mi - fa# - sol# - la# - do). Cette gamme présente la particularité de ne pas comprendre l'intervalle de quinte. Elle a été utilisée entre autres par Debussy.Les fichiers MIDI contiennent la gamme montante, la gamme descendante, quelques accords, et, quand c'est possible, un extrait de pièce jouée dans cette gamme.

Gammes usuelles

* Gamme majeure : do - ré - mi - fa - sol - la - si - do -+extrait Toccata de Paradisi* Gamme mineure : do - ré - mib - fa - sol - la - si - do - sib - lab - sol - fa - mib - ré - do -+Badinerie de J.S. Bach* Gamme chromatique : do - do# - ré - ré# - mi - fa - fa# - sol - sol# - la - la# - si - do -

Approche théorique

Pourquoi y a-t-il sept notes et douze demi-tons dans une octave ? Pourquoi y a-t-il des dièses et des bémols ? Qu'est-ce qu'un comma ? Les réponses à ces questions et de nombreux autres compléments concernant la théorie des gammes et des tempéraments de la musique occidentale sont développés dans une série d'articles spécialisés :Pour Plus de Detailles cherchez : Gammes et tempéraments.

Modes

le système des modes est largement utilisés dans le jazz, tant dans la composition des thèmes, construction et chiffrage des accords que dans les improvisations, notamment le II, V, I.Principe :Chacun des degrés (I II III IV V VI VII) de la gamme majeure ou gamme mineure peut servir de point de départ d'un mode particulier.Pour la gamme majeureIer degré = mode ionienExemple en do :do ré mi fa sol la si do = 1 1 1/2 1 1 1 1/2 = gamme majeurePour Plus de Detailles cherchez le ionienII degré = mode dorienré mi fa sol la si do ré = 1 1/2 1 1 1 1/2 1Pour Plus de Detailles cherchez le dorienIII degré = mode phrygienmi fa sol la si do ré mi = 1/2 1 1 1 1/2 1 1Pour Plus de Détails cherchez le phrygienIV = lydienfa sol la si do ré mi fa = 1 1 1 1/2 1 1 1/2Pour Plus de Detailles cherchez le lydienV = mixolydien (la plupart des blues sont construit sur la succession d' accord de Vème degrés)sol la si do ré mi fa sol = 1 1 1/2 1 1 1/2 1Pour Plus de Detailles cherchez le mixolydienVI = éolienla si do ré mi fa sol la = 1 1/2 1 1 1/2 1 1 = mineur mélodique descendantePour Plus de Detailles cherchez le éolienVII = locriensi do ré mi fa sol la si = 1/2 1 1 1/2 1 1 1Pour Plus de Detailles cherchez le locrien

Gammes indiennes

Pour Plus de Detailles cherchez : Râga.

Gammes indonésiennes

La musique javanaise utilise 2 gammes :* La pelog heptatonique,* La slendro pentatonique, dont les 5 degrés divisent l'octave de façon théoriquement égale.Les musiques balinaise et sundanaise utilisent également ces 2 échelles.La musique sundanaise connaît en outre une 3ème échelle, la sorog, utilisée notamment pour les poèmes chantés tembang.Pour Plus de Detailles cherchez : Gamelan.

Gammes arabes

Certaines gammes arabes ont la particularité de posséder un intervalle de trois-quart de ton.En mode de do (rast)* La gamme rast (mode de do)Il y a 3/4 de ton entre le ré et le mi♭ barré (appelé sikah ), entre le sikah et le fa, entre le la et le si♭ barré (appelé ouj ) et entre le ouj et le do.* La gamme nawa atarNe possède pas d'intervalles de 3/4 de ton, mais deux intervalles d'un ton et demi.* La gamme nahawand qui est identique à la gamme mineure.En mode de ré (doukah)* La gamme bayatiC'est une gamme mineure dont le deuxième degré est abaissé d'un quart de ton. On retrouve donc le 3/4 de ton entre le miflat barré (sikah) et le fa.* La gamme sabaLa composition de cette gamme est particulière : la tonique (ré) et son octave (réflat) sont différentes, ce qui lui donne une couleur spécifique.* La gamme hijazLe siflat (ouj) peut être remplacé par un siflat barré (ajam).En mode de mi (sikah)* La gamme el houzamEn mode de fa (jiharkah)* La gamme jiharkahElle est très proche de la gamme majeure de fa, mais la sensible est abaissée d'un quart de ton.En mode de sol (nawa)* La gamme chadda arabaneTrès proche (mêmes notes) que la gamme nawa atar, mais l'intervalle d'un ton et demi entre le troisième et le quatrième degré est déplacés entre le deuxième et le troisième degré.En mode de la (ouchairan)* La gamme ouchairan-houssainiEn mode de si (ourak)* La gamme rahat el arouah (signifie le repos des âmes)C'est la même gamme que el houzam, mais transposée. C'est une gamme parfaitement symétrique, avec des intervalles 3/4, 1, 1, 1/2, puis 1/2, 1, 1, 3/4.

Gammes pentatoniques

Gammes dans lesquelles l'octave est répartie entre cinq notes principales.L'appellation "gamme pentatonique" est un abus de langage dû à une mauvaise traduction de l'allemand, das ton voulant tout à la fois dire le ton et le son. Penta-ton voudrait donc dire 5 tons ou 5 sons. Nous pouvons constater que la traduction exacte serait pentaphonique qui correspondra à une gamme de 5 sons et non pentatonique qui voudrait dire gamme de 5 tons... Les gammes pentaphoniques sont basées sur 5 sons en quinte, ramenés sur une seule octave. Ex: Do - Sol - Ré - La - Mi, donnant la gamme Do - Ré - Mi - Sol - La

Pentatonique majeure

Gamme constituée par les intervalles successifs suivants : 1 ton - 1 ton - 1 ton et demi - 1 ton - 1 ton et demi. Soit en do :do - ré - mi - sol - la - do

Pentatonique mineure

Gamme constituée par les intervalles successifs suivants : 1 ton et demi - 1 ton - 1 ton - 1 ton et demi - 1 ton.Soit en do :do - mib- fa - sol - sib - do.Cette gamme est notamment utilisée dans le blues en y ajoutant la « blue note » (qui forme une quarte augmentée avec la tonique de la gamme). Par exemple, en do, la gamme blues est :do - mib - fa - fa# - sol - sib - do.Les musiques chinoises et japonaises utilisent beaucoup les gammes pentatoniques.Pour Plus de Detailles cherchez : système pentatonique.C' est une gamme tres appréciée des guitaristes, de par sa facilité mais aussi parce qu'on peut s'en servir dans de nombreux style de variétés (blues, hard-rock, heavy metal...). Ses plus grand utilisateurs sont Angus young(AC/DC), Tom Morello( rage against the machine, audioslave), Zack Wylde (Black label society) et bien d'autres.Ainsi qu'en jazz et jazz "fusion", (Pat Metheny, Scott Henderson...).

Gammes octatoniques

Les 2 gammes dites « octatoniques » ou « diminuées » sont basées sur la gamme chromatique tempérée. Elles alternent tons et demi-tons et comportent de ce fait huit notes. Cette symétrie dans la répartition des intervalles fait que seulement deux modes peuvent exister : celui qui commence par un demi-ton, et celui qui commence par un ton.Elles font partie des « modes à transpositions limitée » d’Olivier Messiaen (cf. Quatuor pour la fin du Temps). La répétition du couple ton demi-ton implique également que le nombre de transpositions pour chacun de ces modes est limité à trois ; en effet une gamme octatonique transposée à la tierce mineure redonne les notes de départ.le mode « demi-ton, ton » 1/2 1 1/2 1 1/2 1 1/2 1Il est très fréquemment utilisé dans le jazz, notamment pour « sortir de la tonalité » sur certains accords de 7ème de dominante (notamment V 5+ 7 9+)le mode « ton, demi-ton » 1 1/2 1 1/2 1 1/2 1 1/2Il ressemble à une gamme mineure et a la particularité d’avoir une dominante altérée. On trouve ce mode dans le 3ème mouvement de le Suite op. 14 de Béla Bartók.

Gammes décatoniques

* mode bi-pentaphoniqueÉchelle de sons constituée par la superposition (avec deux notes communes) de deux hexaphones à la composition intervallique identique. Transposable sur tous les degrés chromatiques, elle est utilisée par son inventeur, le compositeur français Christophe Looten depuis 1981.Exemple: do - do♭ - ré - mi - fa - fa♭ - sol - la - si♭ - siOn remarque l'absence de deux sons (mi♭ et la♭). De plus, le système bi-pentaphonique interdit la superposition des deux notes communes aux deux hexaphones (ici, fa et fa♭).

Navigation
Accueil

Encyclopédie

Contribuer

Boîte à outils

Dictionnaire

Chercher un mot :

Conjugueur

Conjuguer un verbe :