Patinage artistique

Angela Nikodinov, championne des quatre continents en 2000

Le patinage artistique sur glace consiste à effectuer la meilleure prestation artistique et technique possible sur des patins à glace.

Le principe : accompagnés d'une musique qu'ils ont choisi, des patineurs expriment leurs compétences artistiques et techniques (glisse, pirouettes, pas, sauts) devant les juges qui les notent après chaque passage.

Rétracter -

Sommaire
  1. Origine
  2. La compétition
  3. Entre
  4. Comprend
  5. Dure
  6. Gagnée par
  7. Dirigée par
  • L'aire de jeu
  • La patinoire
  • Les accessoires
  • Les patins
  • La tenue
  • Déroulement de la compétition
    1. Règles générales
      1. Simple (hommes - femmes)
      2. Couples
      3. Patinage synchronisé
    2. Quelques termes techniques
      1. Axel
      2. Salchow
      3. Boucle (ou Rittberger)
      4. Lutz
      5. Flip
      6. Boucle piquée (ou toe loop)
      7. Pirouette
    3. Notations
      1. La note Technique
      2. La note Artistique
  • Origine

    Les patins à glace du millénaire précédent étaient des moyens de transport plus que des objets de jeu. Les premières épreuves datent du XVIème siècle aux Pays-Bas. Le sport actuel est né vers 1860 sous l'impulsion de l'américain Jackson Haynes.

    Ce sport (simples hommes, simple dames et couple) est olympique depuis l'été 1908. Championnats du monde depuis 1896.

    La compétition

    Entre

    Chaque concurrent, couple ou équipe participe à titre individuel.

    Comprend

    Quatre disciplines : Simple homme - Simple dames - Couple mixte - Patinage synchronisé.

    Dure

    Chaque passage sur la glace a une durée limitée propre à chaque programme (court, long).

    Gagnée par

    Le concurrent, le couple ou l'équipe ayant obtenu les meilleures notes à l'issue de la compétition.

    Dirigée par

    Neuf juges, dont un président.

    L'aire de jeu

    La patinoire

    Elle est rectangulaire et mesure entre 56 m et 60 m de longueur et 26 m à 30 m de largeur.

    Les accessoires

    Les patins

    A lames décentrées sur l'intérieur. Ils possèdent des crans à l'avant qui permettent de freiner et de prendre appui pour tourner sur place. La carre est le rebord angulaire interne ou externe affûté de chaque patin.

    La tenue

    La jupette est obligatoire pour les femmes, le pantalon et la chemise pour les hommes.

    Déroulement de la compétition

    Règles générales

    Dans tous les types d'épreuves, les concurrents passent par groupes de cinq à sept.

    Lors du premier passage, les ordres de présentation sur la glace sont tirés au sort. Pour la suite de l'épreuve, les groupes sont composés en fonction des résultats dans la compétition, les meilleurs patineurs se retrouvant dans le groupe passant en dernier.

    Après chaque passage d'un groupe, les patineurs du groupe suivant peuvent utiliser la patinoire pendant 5 minutes pour finir de s'échauffer.

    Simple (hommes - femmes)

    La compétition comporte deux épreuves dans chaque disciplines.

    Un programme technique Programme court

    Durant 2 minutes 40 secondes au plus, les concurrents doivent effectuer huit éléments techniques (figures classiques, pirouettes, sauts) déterminées, sur un accompagnement musical choisi par eux-mêmes.

    Un programme libre Programme long

    Durant 4 minutes pour les femmes et 4 minutes 30 secondes pour les hommes, les concurrents présentent le meilleur de leurs possibilités en fonction de leur choix d'un programme technique et musical.

    Couples

    Les mêmes épreuves sont disputées : programme court de 2 minutes 40 secondes et programme long de 4 minutes 30 secondes, notés de la même façon. Cette discipline implique le patinage simultané de deux sportifs de sexe opposé qui doivent montrer une unité d'expression harmonieuse plutôt que l'exécution de deux épreuves de simple simultanées. Ils sont autorisés à se séparer : mouvements de jonctions, sauts, sauts lancers, porters, pirouettes, etc.

    Patinage synchronisé

    Dans cette discipline des équipes mixtes comprenant vingt quatre patineurs chacune (plus quatre remplaçants sur le bord de la patinoire prêts à intervenir dans le programme en cas de blessure d'un partenaire) effectuent : un programme court de 2 minutes 40 secondes et un programme long de 4 minutes 30 secondes.

    Les concurrents effectuent des figures successives (lignes cercles, intersections, roues, etc.) en musique en se groupant par 2, 3, 4, 6, 8, 12 ou 24 en alliant ensemble vitesse, synchronisation et harmonie.

    Quelques termes techniques

    Axel

    Le patineur glisse vers l'avant pour préparer son saut, il se propulse en poussant sur la carre extérieure d'un patin, il saute, effectue un demi tour en l'air, puis retombe sur la carre extérieure de l'autre patin en glissant vers l'arrière. Autrement dit : "Départ dehors avant et réception dehors arrière sur le patin opposé". Créé par Axel Paulsen en 1882.

    Salchow

    Le patineur glisse vers l'arrière pour préparer son saut, il se propulse en poussant sur la carre intérieure d'un patin, il saute, effectue un tour en l'air, puis retombe sur la carre extérieure de l'autre patin en glissant vers l'arrière. Autrement dit : "Départ dedans arrière et réception dehors arrière sur le patin opposé". Créé par Ulrich Salchow en 1909.

    Boucle (ou Rittberger)

    Le patineur glisse vers l'arrière pour préparer son saut, il se propulse en poussant sur la carre extérieure d'un patin, il saute, effectue un tour en l'air, puis retombe sur la carre extérieure du même patin en glissant vers l'arrière. Autrement dit : "Départ dehors arrière et réception dehors arrière sur le même patin". Créé par Werner Rittberger en 1910.

    Lutz

    Le patineur glisse vers l'arrière pour préparer son saut, il se propulse en poussant sur la carre extérieure d'un patin en s'aidant d'un piqué de l'autre patin sur la glace, il saute, effectue un tour en l'air, puis retombe sur la carre extérieure du patin qui a piqué en glissant vers l'arrière. Autrement dit : "Départ dehors arrière piqué de l'autre patin et réception dehors arrière sur le patin opposé". Créé en 1913 par Aloïs Lutz.

    Flip

    Salchow piqué

    Le patineur glisse vers l'arrière pour préparer son saut, il se propulse en poussant sur la carre intérieure d'un patin tout en piquant de la pointe de l'autre patin, il saute, effectue un tour en l'air, puis retombe sur la carre extérieure du patin qui a piqué en glissant vers l'arrière. Autrement dit : "Départ dedans arrière piqué de l'autre patin et réception dehors arrière sur le patin opposé".

    Boucle piquée (ou toe loop)

    Le patineur glisse vers l'arrière pour préparer son saut, il se propulse en poussant sur la carre intérieure d'un patin en piquant en même temps de l'autre pied dans le sens de la rotation, il saute, effectue un tour en l'air, puis retombe sur la carre extérieure du patin d'appel en glissant vers l'arrière. Autrement dit : "Départ dedans arrière piqué de l'autre patin et réception dehors arrière sur le même patin". Les sauts peuvent être simples, doubles, triples, quadruples et de difficultés variables et sont classés en plusieurs catégories :

    Pirouette

    Le patineur tourne sur lui même sur un ou deux pieds, effectuant en même temps des souplesses du haut du corps (mouvements de bras, arabesques,...).

    Notations

    Neuf juges notent les patineurs de 0 à 6. Pour chaque épreuve, ils donnent deux notes :

    La note Technique

    Elle évalue la valeur technique du programme patiné : difficultés, qualité des sauts, pirouettes, variété, netteté, sécurité, séquences de pas.

    La note Artistique

    Elle évalue la valeur artistique du programme patiné : harmonie, originalité, accord avec la musique, utilisation de la surface de la piste, style, etc.

    Chaque épreuve donne lieu, en fonction de ces deux notes, à un classement des concurrents par chaque juge et dont la majorité désigne le mieux classé. A la fin de la compétition, le classement du programme technique est multiplié par 0,5, puis celui du programme libre par 1. Les deux notes sont additionnées pour obtenir le classement dont le vainqueur sera celui qui aura le moins de points.

    Voir aussi

    Navigation
    Accueil

    Encyclopédie

    Contribuer

    Boîte à outils

    Dictionnaire

    Chercher un mot :

    Conjugueur

    Conjuguer un verbe :